Immobilier Logistique

Arthur Loyd souligne l’effet de rattrapage du 2ème semestre 2020

NewsLetter | Arthur Loyd souligne l’effet de rattrapage du 2ème semestre 2020 | publié le : 11.02.2021

L’an dernier, pas moins de 71% de la demande placée de m² d’entrepôt a été signée au 2ème semestre, relève l’équipe d’Arthur Loyd Logistique dans son bilan 2020. « Le confinement du printemps a en effet eu pour conséquence un report des commercialisations sur la deuxième partie d’année, marquée par un net effet de rattrapage », constate Didier Terrier, le directeur général associé d’ALL. Avec un total de 3 millions de m² commercialisés à l’échelle de l’Hexagone, le bilan est tout juste inférieur de 5% à la moyenne des 5 dernières années pour le marché utilisateurs. Mais les dynamiques ont en fait été très disparates d’une zone géographique à l’autre, notamment sur la dorsale. Sur les pôles franciliens et marseillais, l’activité s’est peu ou prou maintenue par rapport à 2019 (avec 823 000 et 273 000 m² commercialisés). En Ile-de-France, le marché aura été plutôt équilibré entre prestataires et chargeurs, avec une particularité : 77 % des transactions y ont porté sur des bâtiments existants. Dans le lyonnais, les volumes commercialisés se sont envolés de +31,5% (328 000 m²), bien que cette demande placée ait été bridée par le manque d’offre disponible. À l’inverse dans les Hauts-de-France, le marché affiche un net recul (234 000 m² placés), avec toutefois des « réalités hétérogènes selon les sous-secteurs ». En revanche pour les pôles dit secondaires, hors de la dorsale, 2020 s’avère la 2ème meilleure année de la décennie : ils concentrent 45 % de la demande placée totale, avec une forte prédominance des volumes neufs (82%). Si le marché dans son ensemble a notamment pâti du recul des opérations XXL (9 opérations de plus de 50 000 m² contre 14 l’an dernier), toutes ont porté sur des plateformes neuves ou à construire. Et 6 d’entre-elles ont concerné des acteurs de la grande distribution, à l’image des implantations d’Intermarché à Donzère (Vallée du Rhône) et Roullet-Saint-Estèphe (Nouvelle- Aquitaine). ALL cite aussi les acteurs de l’ameublement, tel qu’Adeo à Fos-sur-Mer, ou Maisons du Monde à Heudebouville, en Normandie. La grande distribution au sens large représente au total 48% des volumes placés côtés chargeurs. Avec 1,6 M de m² acquis ou pris à bail, les prestataires signent de leur côté une année 2020 très active, notamment parmi les grands noms tels qu’XPO Logistics, Geodis, FM Logistic ou ID Logistics, qui s’illustre avec une dizaine d’opérations. « La bonne performance du marché utilisateurs, au vu des contextes économique et sanitaire, ne doit pas occulter un paradoxe. Alors que la logistique s’avère plus que jamais vitale pour notre économie, nous assistons incontestablement à un durcissement du discours de certains élus locaux ou acteurs publics à son égard », note Didier Terrier. MR

Sur la décennie écoulée, les pôles hors dorsale n’ont cessé de monter en puissance.
Source : Arthur Loyd Research

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format