Transport combiné

A la découverte de la chaîne intégrée du groupe Open Modal

NewsLetter | A la découverte de la chaîne intégrée du groupe Open Modal | publié le : 29.09.2022

Mardi dernier, à l’occasion des 60 ans de la société de pré et post acheminement routier TAB Rail Road, Open Modal, la holding du groupe, avait organisé sur son terminal de Bonneuil-sur-Marne une série d’ateliers pour détailler ses activités intégrées à ses clients, prospects, ainsi qu’à la presse. « Le transport combiné répond bien aux défis de la décarbonation, de l’énergie et de la capacité. Au premier semestre 2022, alors que le fret ferroviaire progressait de 2%, le transport combiné a connu une croissance de 14% » a souligné Jean-Claude Brunier, le Pdg d’Open Modal, qui a réalisé en 2021 un CA de 119 M€ (pour 280 collaborateurs répartis sur huit sites en France). Sur ce total, TAB Rail Road a généré un CA de 58 M€ (160 collaborateurs, 1 039 caisses mobiles et 85 véhicules moteurs, dont 60 % roulent au GNV) et transporté en 2021 quelque 55 000 UTI (Unité de Transport Intermodal). La digitalisation est en marche dans l’entreprise depuis l’adoption en 2019 du TMS CarLo de Soloplan, puis de la plate-forme GedMouv (notamment pour se connecter à la demande des clients à d’autres applications, comme Shippeo) et la mise en place depuis janvier dernier d’une appli smartphone pour les chauffeurs (suivi de commande et géolocalisation), qui demain sera étendue à la preuve de livraison. En 2021, le CA du commissionnaire de transport combiné du groupe, T3M, s’est élevé à 50 M€ et les deux autres entités d’Open Modal, l’entreprise ferroviaire Combirail et l’opérateur de terminaux multimodaux BTM, ont contribué au CA du groupe à hauteur de 7,5 M€ et de 3,5 M€ respectivement. BTM emploie aujourd’hui 30 personnes sur 3 terminaux : Bonneuil-sur-Marne et Valenton en région parisienne (respectivement 40 000 UTI et 45 000 UTI par an), ainsi que Fenouillet près de Toulouse (20 000 ETI par an). Elle s’appuie aujourd’hui sur un total de 9 engins de type reach stacker pour charger et décharger les caisses mobiles, mais le futur terminal TOP (Terminal Ouest Provence) de Miramas (voir NL 3616), qui doit ouvrir au début du deuxième trimestre 2024, fera appel à terme à des portiques nouvelle génération (avec pilotage déporté), de même qu’à Valenton sur la nouvelle cour 4. JLR

Opéré par BTM, le terminal de Bonneuil-sur-Marne traite 40 000 UTI par an.
© J.-L. Rognon

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format