Carrefour

L’automatisation étaye les ambitions e-commerce

Pour doper son développement sur le créneau des livraisons en drive, canal clé de l’e-commerce alimentaire, le groupe Carrefour mise sur un format d’outil logistique baptisé PPC (plate-forme de préparation de commandes). Mis au point sur un entrepôt de Saint-Quentin-Fallavier, le modèle repose en partie sur la mécanisation, entamée fin 2017 avec la mise en route d’un vaste système à navettes Dematic, afin de gagner en productivité et en qualité de service.

Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Auteur

  • Maxime Rabiller

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format