Du sur-mesure avec souplesse et réactivité

Après avoir fait ses armes au sein de prestigieuses maisons telles qu’Hermès ou Christian Dior, Guillaume Lancelot décide en 2014 de fonder sa société éponyme, G. Lancelot. Son cœur de métier ? La haute maroquinerie. Sa façon de travailler ? Sur mesure, à contre-courant de l’industrialisation du luxe.

Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Auteur

  • Julia Fustier

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format