Supply chain management à la française

Une grossière erreur d’interprétation ?

La France, comme d’autres nations, continue de faire la même erreur : celle de croire que la supply chain n’est utile que pour assurer la disponibilité des produits en temps, aux meilleurs coûts et à une qualité conforme.Elle se réduit alors à une structure logistique vaguement avancée qui perpétue la réactivité que l’on attend d’elle. C’est omettre que la supply chain peut bien plus. Encore faut-il comprendre exactement ses potentialités, et l’utiliser comme un outil décisionnaire et stratégique qui participe activement au succès du business plan.

Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Auteur

  • Jérôme Brunet

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format